La bannière doit faire 1005 x 239 pixels

LES COULISSES DE YAGG
La naissance et la vie d\'un nouveau média LGBT
Making-of | 27.07.2015 - 15 h 20 | 2 COMMENTAIRES
Clyde, Carole et Jessica: les renforts estivaux de la Yagg Team
clyde carole jessica

Vous avez peut-être vu passer leur nom. Yagg vous présente Clyde, Carole et Jessica.

Tous les étés, la Yagg Team reçoit le renfort de futur.e.s journalistes, community managers ou autres. Voici le trio de choc qui nous accompagne une bonne partie de l’été.

A gauche, Clyde Bivigu, yaggeur de longue date, venu nous aider côté réseaux sociaux, gestion de la communauté et des blogs. @clydebivigu / Clyde de Yagg sur FB

Au centre, Carole Léger. Chargée de nous aider à recruter de nouveaux/nouvelles abonné.e.s. @caroleyagg / Carole Yagg sur FB

A droite, Jessica Gajderowicz. Journaliste en stage. @jessica-gajderowicz

Et une petite pensée pour Florian Guardiole, qui est venu 15 jours au mois de juillet, dont la bonne humeur et le sérieux ont été très appréciés!

Actualité | 03.06.2015 - 10 h 50 | 25 COMMENTAIRES
Des nouvelles de Christophe Martet
christophe martet

Christophe Martet sera absent pour quelques semaines. Florian Bardou vient prêter main forte à la rédac.

Mots-clés : ,

Christophe Martet, directeur de la publication de Yagg, est actuellement hospitalisé pour une opération prévue de longue date. Son époux nous a informé que l’intervention, réalisée hier, s’est bien passée et que Christophe est réveillé. Sa convalescence va durer quelques semaines.

Toute l’équipe de Yagg pense bien fort à lui et lui souhaite un prompt rétablissement. Nous attendons son retour avec impatience.

En attendant, Florian Bardou, que nous avions accueilli en stage pour quelques mois chez nous l’an dernier, vient prêter main forte à la rédaction.

Actu | Vidéo | 29.04.2015 - 09 h 47 | 0 COMMENTAIRES
Réussir une campagne de crowdfunding: l’expérience de Yagg
Julien Monnier (Essonne Info) et Christophe Martet (Yagg)

Le financement participatif appliqué à la presse, ça marche!

Mots-clés : , ,

Christophe Martet, le directeur de publication de Yagg, participait jeudi 23 avril à un atelier consacré au financement participatif (crowdfunding). Il a pu revenir sur l’expérience réussie d’une opération de collecte, suite à la campagne de pré-abonnement lancée par Yagg sur la plateforme Ulule et qui s’est achevée le 19 mars dernier avec un objectif de départ largement dépassé.

Organisé par le Syndicat de la presse indépendante d’information en ligne (SPIIL), cet atelier, animé par Julien Monnier d’Essonne Info, et auquel ont assisté une trentaine de membres de rédactions de sites d’information, réunissaient également Laurent Mauriac, cofondateur de Brief.me et Walter Bouvais de Terra Eco.

Des débats à retrouver en vidéo ci-dessous

Si la vidéo ne s’affiche pas, cliquez sur Organiser une campagne de crowdfunding.

Making-of | Who's Who? | 24.03.2015 - 15 h 29 | 9 COMMENTAIRES
Julien Massillon quitte Yagg
Julien Massillon par Xavier Heraud

Ce printemps 2015 est décidément synonyme de changement pour la Yagg Team. Alors que, portée par le succès de sa campagne de crowdfunding sur Ulule, elle se prépare à mettre l’abonnement en place, elle dit aujourd’hui au revoir à l’un de ses membres. Julien Massillon quitte en effet l’équipe pour voguer vers d’autres horizons. Mais on ne se sépare pas définitivement et irrémédiablement d’un journaliste comme Julien, aussi précieux humainement que professionnellement. Et, comme il le dit lui-même, même ailleurs il restera toujours Julien de Yagg.

Avec ce départ, nous n’avons qu’un regret: ne jamais avoir pris le temps de publier le Who’s Who de Julien. Mieux vaut tard que jamais, le voici donc. Et de toute façon, ce n’est qu’un au revoir.

Julien Massillon, c’est qui?

Quel est ton rôle au sein de Yagg?
Au sein de la rédaction, je rédige des articles en lien avec l’actualité nationale ou internationale, et je réalise aussi quelques sujets vidéo.

Quel a été ton parcours avant d’arriver à Yagg?
Après le bac, j’ai fait de l’histoire, du droit et de la science politique à l’université, puis j’ai intégré une école de journalisme. Quand j’en suis sorti en 2011, j’ai intégré la rédaction de Voici.fr pendant un an, avant de rejoindre Yagg.

Que voulais-tu faire quand tu étais enfant?
Je crois qu’avant la fin du Club Dorothée – le 31 août 1997 :( – je voulais faire Dorothée. Après, j’ai voulu faire journaliste à cause de Loïs et Clark, les nouvelles aventures de Superman.

Ma préférence à moi

Ton plat préféré?
C’est un dessert, mais je pourrais ne manger que ça: les fraisiers.

Ton endroit préféré?
Rue de la Corderie, dans le IIIe arrondissement de Paris. Je trouve ce lieu magique et j’aime m’adosser aux arbres de cette rue.

Ton héros/héroïne préféré.e?
Tornade dans la saga X-Men, mais pas la version Halle Berry dans les films. Ma Tornade à moi a les cheveux longs (sinon, on ne voit pas qu’il y a du vent) et elle n’apparaît pas derrière Wolverine/Hugh Jackman dans le générique. Et s’il morfle, elle le grille en faisant tomber la foudre sur son squelette en adamantium (mais je suis sûr qu’en fait, c’est de l’aluminium).

Ton film préféré?
Je croyais jusque récemment que c’était Essaye-moi de Pierre-François Martin-Laval, mais je l’ai revu il y a peu de temps, et Sister Act I l’a emporté. Le secoué de popotin de Whoopi Goldberg, la choré du début dans le cabaret, l’air déconcerté de Maggie Smith, et surtout la scène finale avec I Will Follow Him <3

Ta chanson préférée?
Je veux me marier sur le Canon de Pachelbel.

Ton livre préféré?
L’Ange de Maura, de Lynn Reid Banks. C’est un livre pour enfants, en principe, et je l’ai lu enfant d’ailleurs, mais il me marque encore aujourd’hui et je n’ai jamais retrouvé un tel sentiment.

Ton site web préféré (excepté Yagg)?
Je consulte quotidiennement le (faux) tumblr de la jeune Suri Cruise et je ris.

Ton animal préféré?
À cause des Anges du bonheur, la colombe.

Ton sportif/ta sportive préféré.e?
Avant, j’aurais dit Teddy Riner. Mais ça, c’était avant. Maintenant, je vote Laura Flessel.

Ton juron préféré?
Je n’en dis jamais, sauf si on compte «oups» ou «glups» comme des jurons.

Ton moment préféré dans la journée?
Le moment où je sors de chez moi pour venir travailler et que le soleil est en parfait alignement avec ma rue. Le paradis.

T’es plutôt:

Mediapart ou Libé?
Je suis abonné à Mediapart. Mais j’aime beaucoup la grande terrasse de Libé.

Sucré ou salé?
DU SUCRE, DU SUCRE, DU SUCRE.

Top Chef ou The Voice?
The Voice, ça fait du bien d’entendre (enfin) des gens chanter sans playback à la télé et je peux jouer au juge, alors que dans Top Chef, on ne peut pas goûter.

LOL ou MDR?
LOL, mais je n’utilise jamais cette expression au premier degré.

Forêt noire ou fraisier?
FRAISIER. *bave*

Chat ou chien?
Chien. J’ai vu The Voices, et je suis le chien (mon ami Jason est le chat).

Mulan ou Elsa?
LET IT GO! LET IT GOOO!

Et si?

Si tu étais une icône LGBT, qui serais-tu?
Beyoncé, mais je ne sais pas (encore) danser en talons.

Si tu gagnais au Loto, que ferais-tu?
J’achèterais la rue de la Corderie.

Si tu devais changer quelque chose chez toi, qu’est-ce que ça serait?
Mon incapacité à utiliser mes membres de façon coordonnée et chorégraphiée.

Si tu devais être exilé.e sur une île déserte, tu mettrais quoi dans ton sac?
Le sac de Mary Poppins, dans lequel j’insèrerais tous mes biens terrestres.

Si tu étais un personnage de Disney/Pixar, tu serais qui?
Ryan dans High School Musical. Oui, j’aime la culture.

Julien dans tous ses états!

Qu’est-ce qui te rend vraiment heureux?
Les moments où le soleil et le vent me caressent le visage.

Qu’est-ce qui t’attriste profondément?
Les amitiés décevantes.

Qu’est-ce qui te met en colère?
L’injustice (oui, je pourrais être Miss France).

Qu’est-ce qui t’ennuie à en mourir?
Les concours et les examens. Ça tombe toujours au moment où tu voudrais dormir, il faut réviser avant pendant des semaines, et tu ne sais jamais comment ça va se terminer.

Qu’est ce qui te fait vraiment peur?
Je cherche encore, je ne me connais pas de phobie paralysante.

La plus grande joie de ta vie?
L’emménagement dans mon premier chez-moi. Et le fait de vivre à Paris. Donc on peut considérer que ma plus grande joie se poursuit encore aujourd’hui.

La plus grosse déception de ta vie?
Robert (pas mon papa, l’autre).

Yagg et toi…

Dans le futur, comment imagines-tu Yagg?
Tout pareil, mais amplifié, avec un ton décalé et toujours aussi engagé.

Jusqu’ici, qu’as-tu préféré faire à Yagg?
Travailler avec des gens formidables. Je pèse chacun des mots de la phrase précédente, parce que chacun évoque des milliers d’images dans mon esprit.

Un petit message pour les internautes de Yagg?
Partout où il y aura des paillettes, je ne serai pas loin. :)

Où ont-ils/elles le plus de chances de te croiser?
Dans mon royaume. Je vis à deux pas de la place de République et je considère régner sur un vaste périmètre autour de la statue, donc libre à vous, humbles sujets, de saluer votre monarque en passant dans le quartier.

Photo Xavier Héraud

Actu | 06.02.2015 - 14 h 20 | 3 COMMENTAIRES
Yagg reconnu site de presse d’information politique et générale
une yagg IPG

Une évolution positive pour le site, six ans après son lancement.

Mots-clés :

Le 29 janvier, Yagg.com a été reconnu comme service de presse d’Information Politique et Générale (IPG) par la Commission paritaire des publications et agences de presse. Si cela peut paraître technique, c’est une évolution très positive pour un média consacré en particulier aux questions de genres et d’identités.

Cette reconnaissance montre que les sujets que traite Yagg au quotidien, que ce soit l’actualité en France ou à l’étranger, les Opinions et débats, les reportages et les enquêtes, sont de portée générale. C’est également un symbole fort puisque les thématiques que nous abordons en priorité, la diversité des genres et leur non-discrimination, sont au cœur des débats citoyens. Le site yagg.com s’adresse à tous les genres et à toutes les identités, et donc à tous les citoyens. Jusqu’à présent, Yagg était simplement reconnu comme service de presse en ligne.

Cette reconnaissance intervient au moment où Yagg lance sur Ulule une campagne de soutien pour aider à son développement et à sa pérennité.

 

Yagg dans les médias | 31.01.2015 - 10 h 36 | 2 COMMENTAIRES
Judith Silberfeld dans «Big Bang» sur idFM
Judith Silberfeld Didier Mesgard Big Bang IDFM

Mots-clés : , , ,

La rédactrice en chef de Yagg était l’invitée de Didier Mesgard samedi 24 janvier dans l’émission Big Bang, sur idFM, la première radio du Val d’Oise, à Enghien. À (ré)écouter ci-dessous:

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Judith Silberfeld dans Big Bang sur IDFM 98FM

Suivre l’émission sur Facebook et Twitter.

Yagg dans les médias | 26.01.2015 - 10 h 56 | 0 COMMENTAIRES
24 heures du sport féminin: Bénédicte Mathieu sur Europe 1
24 heures du sport féminin

Mots-clés : ,

Habituée du Club Europe 1 Sport du dimanche soir sur Europe 1, notre chroniqueuse Bénédicte Mathieu s’en est donné à cœur joie hier, dimanche 25 janvier, à l’occasion des 24 heures du sport féminin, auxquelles était consacrée la première partie de l’émission.

Parmi les autres intervenant.e.s, Pascale Boistard, secrétaire d’État chargée des droits des Femmes, et Rost, rappeur et président de Banlieues actives. À partir de 4’35:

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Europe 1 Sport Le Club Bérengère Bonte – 25/01/15

Lire aussi Terrains de Jeux: Une campagne contre l’homophobie, un licenciement flash, un coup de gueule…

Actu | 19.12.2014 - 11 h 16 | 8 COMMENTAIRES
Fin du contrat de prestations entre Yagg et Têtu
yagg-tetu

Le contrat de prestations confié à Yagg pour s’occuper du contenu de Tetu.com prend fin le 31 décembre.

Comme nous vous l’avions annoncé lors d’un chat avec les internautes, l’onglet Têtu va disparaître de la plateforme Yagg, à compter du 1er janvier 2015, . En juin 2013, Jean-Jacques Augier, propriétaire de Têtu avait confié la gestion rédactionnelle et technique de Tetu.com à Yagg.

En concertation avec l’équipe rédactionnelle de Têtu, Yagg a assuré ce service pendant plus d’un an et demi. Cela comprenait notamment l’hébergement des contenus sur Yagg,  la publication quotidienne d’articles, la production de vidéos, le community management, l’envoi de la newsletter (du lundi au vendredi) et des emailings, ainsi que la mise en place des jeux et concours. Ce contrat de prestations s’arrête le 31 décembre. Nous souhaitons bon vent à Tetu.com.

Pour toute question relative au contenu du futur Tetu.com, merci de vous adresser directement à Têtu: redaction@tetu.com

Actu | 12.11.2014 - 09 h 13 | 1 COMMENTAIRES
Conférence « Homosexualités et médias » à Sciences Po Lille
1925352_1520507774869519_2025463865929271841_n

L’association Bon Chic Bon Genre organise une conférence sur l’homosexualité dans les médias, notamment LGBT, ce soir à Sciences Po.

A l’initiative de l’association étudiante Bon chic bon genre, Sciences Po Lille accueille ce soir une conférence sur le thème « Homosexualités et médias ». Xavier Héraud, fondateur de Yagg et rédacteur en chef adjoint y sera présent, ainsi que Paul Parant pour Têtu et Marie Kirschen pour Well Well Well.

Amphi B – 12 novembre. 18h-20. Sciences Po Lille. 84 Rue de Trévise, 59000 Lille

Perso | 07.08.2014 - 16 h 38 | 1 COMMENTAIRES
Retrouvez la petite annonce de Julien Massillon dans «NEON»
annonce neon 665

Journaliste bien sous tous rapports cherche viennoiseries.

Mots-clés : ,

La couverture de ce numéro estival a beau être consacrée au sexe, c’est de l’amour et des croissants que Julien Massillon, journaliste à Yagg, réclame. Grand amateur de paillettes de toutes les couleurs, il en fait parfois usage lorsqu’il monte sur scène pour des comédies musicales. «Sémillant», «solaire», «éclatant»: les adjectifs laudatifs ne manquent pas pour le qualifier (mais en même temps, qui mentionne ses défauts dans une petite annonce?). Pour retrouver l’intégralité de son annonce (et éventuellement y répondre), procurez-vous le numéro d’août du magazine NEON.