La bannière doit faire 1005 x 239 pixels

LES COULISSES DE YAGG
La naissance et la vie d\'un nouveau média LGBT
Actu | 06.02.2015 - 14 h 20 | 3 COMMENTAIRES
Yagg reconnu site de presse d’information politique et générale
une yagg IPG

Une évolution positive pour le site, six ans après son lancement.

Mots-clés :

Le 29 janvier, Yagg.com a été reconnu comme service de presse d’Information Politique et Générale (IPG) par la Commission paritaire des publications et agences de presse. Si cela peut paraître technique, c’est une évolution très positive pour un média consacré en particulier aux questions de genres et d’identités.

Cette reconnaissance montre que les sujets que traite Yagg au quotidien, que ce soit l’actualité en France ou à l’étranger, les Opinions et débats, les reportages et les enquêtes, sont de portée générale. C’est également un symbole fort puisque les thématiques que nous abordons en priorité, la diversité des genres et leur non-discrimination, sont au cœur des débats citoyens. Le site yagg.com s’adresse à tous les genres et à toutes les identités, et donc à tous les citoyens. Jusqu’à présent, Yagg était simplement reconnu comme service de presse en ligne.

Cette reconnaissance intervient au moment où Yagg lance sur Ulule une campagne de soutien pour aider à son développement et à sa pérennité.

 

Yagg dans les médias | 31.01.2015 - 10 h 36 | 2 COMMENTAIRES
Judith Silberfeld dans «Big Bang» sur idFM
Judith Silberfeld Didier Mesgard Big Bang IDFM

Mots-clés : , , ,

La rédactrice en chef de Yagg était l’invitée de Didier Mesgard samedi 24 janvier dans l’émission Big Bang, sur idFM, la première radio du Val d’Oise, à Enghien. À (ré)écouter ci-dessous:

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Judith Silberfeld dans Big Bang sur IDFM 98FM

Suivre l’émission sur Facebook et Twitter.

Yagg dans les médias | 26.01.2015 - 10 h 56 | 0 COMMENTAIRES
24 heures du sport féminin: Bénédicte Mathieu sur Europe 1
24 heures du sport féminin

Mots-clés : ,

Habituée du Club Europe 1 Sport du dimanche soir sur Europe 1, notre chroniqueuse Bénédicte Mathieu s’en est donné à cœur joie hier, dimanche 25 janvier, à l’occasion des 24 heures du sport féminin, auxquelles était consacrée la première partie de l’émission.

Parmi les autres intervenant.e.s, Pascale Boistard, secrétaire d’État chargée des droits des Femmes, et Rost, rappeur et président de Banlieues actives. À partir de 4’35:

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Europe 1 Sport Le Club Bérengère Bonte – 25/01/15

Lire aussi Terrains de Jeux: Une campagne contre l’homophobie, un licenciement flash, un coup de gueule…

Actu | 19.12.2014 - 11 h 16 | 8 COMMENTAIRES
Fin du contrat de prestations entre Yagg et Têtu
yagg-tetu

Le contrat de prestations confié à Yagg pour s’occuper du contenu de Tetu.com prend fin le 31 décembre.

Comme nous vous l’avions annoncé lors d’un chat avec les internautes, l’onglet Têtu va disparaître de la plateforme Yagg, à compter du 1er janvier 2015, . En juin 2013, Jean-Jacques Augier, propriétaire de Têtu avait confié la gestion rédactionnelle et technique de Tetu.com à Yagg.

En concertation avec l’équipe rédactionnelle de Têtu, Yagg a assuré ce service pendant plus d’un an et demi. Cela comprenait notamment l’hébergement des contenus sur Yagg,  la publication quotidienne d’articles, la production de vidéos, le community management, l’envoi de la newsletter (du lundi au vendredi) et des emailings, ainsi que la mise en place des jeux et concours. Ce contrat de prestations s’arrête le 31 décembre. Nous souhaitons bon vent à Tetu.com.

Pour toute question relative au contenu du futur Tetu.com, merci de vous adresser directement à Têtu: redaction@tetu.com

Actu | 12.11.2014 - 09 h 13 | 1 COMMENTAIRES
Conférence « Homosexualités et médias » à Sciences Po Lille
1925352_1520507774869519_2025463865929271841_n

L’association Bon Chic Bon Genre organise une conférence sur l’homosexualité dans les médias, notamment LGBT, ce soir à Sciences Po.

A l’initiative de l’association étudiante Bon chic bon genre, Sciences Po Lille accueille ce soir une conférence sur le thème « Homosexualités et médias ». Xavier Héraud, fondateur de Yagg et rédacteur en chef adjoint y sera présent, ainsi que Paul Parant pour Têtu et Marie Kirschen pour Well Well Well.

Amphi B – 12 novembre. 18h-20. Sciences Po Lille. 84 Rue de Trévise, 59000 Lille

Perso | 07.08.2014 - 16 h 38 | 1 COMMENTAIRES
Retrouvez la petite annonce de Julien Massillon dans «NEON»
annonce neon 665

Journaliste bien sous tous rapports cherche viennoiseries.

Mots-clés : ,

La couverture de ce numéro estival a beau être consacrée au sexe, c’est de l’amour et des croissants que Julien Massillon, journaliste à Yagg, réclame. Grand amateur de paillettes de toutes les couleurs, il en fait parfois usage lorsqu’il monte sur scène pour des comédies musicales. «Sémillant», «solaire», «éclatant»: les adjectifs laudatifs ne manquent pas pour le qualifier (mais en même temps, qui mentionne ses défauts dans une petite annonce?). Pour retrouver l’intégralité de son annonce (et éventuellement y répondre), procurez-vous le numéro d’août du magazine NEON.

Yagg dans les médias | 12.06.2014 - 14 h 15 | 1 COMMENTAIRES
Julien Massillon dans Le Before sur Canal+: Mika, un artiste engagé?
canal plus 665

A voir ou à revoir!

Mots-clés : , , ,

Julien Massillon, journaliste à Yagg, est intervenu dans un reportage du Before du Grand Journal diffusé hier soir sur Canal+ consacré au chanteur Mika. La pop star et membre du jury de The Voice, sort en effet un nouveau single Boum Boum Boum.

Depuis ses prises de position en faveur du mariage pour tous et son coming-out, Mika fait désormais figure de «défenseur de la cause gay» auprès du grand public. Cela fait-il de lui un artiste militant? Réponse avec Julien Massillon (à partir de 1’20):

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Le Before avec Maska

Making-of | 10.04.2014 - 14 h 13 | 1 COMMENTAIRES
Nouvelle page 404 signée Nawak sur Yagg et les blogs Yagg!
Frigide-404

Nawak a gentiment accepté d’illustrer notre page 404…

Mots-clés : , ,

A Yagg, nous adorons Nawak, ses dessins et son humour. Avec sa gentillesse habituelle, il a accepté de nous faire la page d’erreur 404 de Yagg et des blogs Yagg! Vous y reconnaîtrez l’une des cibles préférées du dessinateur…

Yagg dans les médias | 05.02.2014 - 12 h 14 | 5 COMMENTAIRES
Christophe Martet sur France 24: «Prouvez-moi qu’un père et une mère, c’est mieux pour un enfant»
CHRISTOPHE

Mots-clés : , , , , , ,

Christophe Martet, directeur de publication de Yagg.com, était invité sur France 24 en anglais, pour débattre sur la Loi Famille et la PMA, lundi 3 février. Face à lui, Jean-Marie Salamito historien et professeur à la Sorbonne, Franck Margain vice président du Parti Chrétien Démocrate s’opposent à ces projets récemment avortés par le gouvernement. De son côté, Jean-Marc Sanchez responsable de la commission franco-espagnole du Barreau de Paris, analyse les différences entre les deux pays.

Lors du débat (en deux parties), Christophe Martet a rappelé qu’il n’existe pas de «théorie du genre», que la Loi Famille a été victime de rumeurs aberrantes, et que le mariage pour tous, l’adoption et même la PMA étaient approuvés par une majorité de Français qui a voté pour François Hollande et donc, pour son programme et pour ses engagements.

Voir le débat (en anglais) :

1ere partie:

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur France’s Family Values Row (part 1)

2e partie:

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur France’s Family Values Row (part 2) – #F24Debate

Actualité | 30.01.2014 - 14 h 58 | 4 COMMENTAIRES
«Manif pour tous» : Journalistes, faisons notre boulot!
Journalists_as_mouthpieces_-_journal.pmed.0020215.g001

Mots-clés :

À l’approche d’une nouvelle manifestation des anti-mariage pour tous, l’association des journalistes LGBT (AJL) – dont sont membres les journalistes de Yagg – a publié le communiqué ci-dessous:

«Alors que la «Manif pour tous» s’apprête à nouveau à défiler à Paris, dimanche 2 février, l’Association des Journalistes Lesbiennes, Gay, Bi, Trans (AJL) appelle ses consœurs et ses confrères à la plus grande rigueur professionnelle.

L’année dernière, lors du débat sur l’ouverture du mariage aux couples homosexuels, les médias ont tendu leurs micros à Frigide Barjot, alors représentante de «La Manif pour tous», ainsi qu’aux porte-paroles de mouvements, comme Civitas, prônant clairement que tous les êtres humains ne se valent pas. La ligne éditoriale alors en vigueur était : tout le monde a le droit à la parole, laissons ces manifestant·e·s s’exprimer. Surtout lorsque ces mouvements fournissent du fuel à l’information en continu et dopent les audiences…

Aujourd’hui, la «Manif pour tous» s’est fixé comme nouvel objectif la défense de rôles séculairement établis entre les sexes, notamment contre le droit des femmes à disposer librement de leur corps, et leurs attaques contre la non-existante «théorie» du genre visent directement les personnes trans.

L’AJL tient à rappeler cette évidence: Faire son travail de journaliste, c’est rendre compte des phénomènes politiques et sociétaux, quels qu’ils soient, mais c’est aussi déjouer les pièges de la communication, remettre les événements en perspective, ne pas transformer son journal en tribune libre.

L’AJL recommande donc :
– de faire attention au vocabulaire utilisé. Reprendre les termes promus par la «Manif pour tous» («théorie» du genre, «défense» de la famille…), c’est déjà basculer dans la communication.;
– d’enquêter sur le fond du sujet: par exemple, sur la véracité des nombreuses associations que la «Manif pour tous» est censée regrouper (quelques articles avaient révélé l’année dernière que beaucoup d’entre elles n’étaient que des coquilles vides)
;
– d’interroger les liens entre la «Manif pour tous» et le mouvement «Jour de colère», supposément moins respectable mais qui partage avec elle de nombreuses idées (et sympathisant·e·s).

L’année dernière, la surmédiatisation des opposant-e-s au mariage pour tous a fait de nombreux dégâts, encore perceptibles aujourd’hui : banalisation de la parole anti-gay, recrudescence des signalements d’actes homophobes, lesbophobes et transphobes auprès des associations.

En tant que journalistes et en tant que personnes LGBT (Lesbiennes, Gay, Bi, Trans), nous savons que cela aurait pu être évité si nos médias avaient fait preuve de plus de pugnacité journalistique face à ces mouvements. Cette fois-ci, ne retombons pas dans le piège. Faisons notre métier avec discernement. Ne le ferions-nous pas s’il s’agissait de mouvances prônant les discriminations entre Noirs et Blancs?

Le devoir d’information ne doit pas se limiter à tendre son micro.»

Le communiqué sur le site de l’AJL.

Illustration Scott Mickelson

À LIRE SUR YAGG
Télé , Culture & Loisirs | 11 H 56 | 0 COMMENTAIRES
Sport , Culture & Loisirs | 11 H 22 | 0 COMMENTAIRES
A la une , France | 10 H 09 | 0 COMMENTAIRES