La bannière doit faire 1005 x 239 pixels

LES COULISSES DE YAGG
La vie d'un média LGBT côté coulisses
Dernier Billet
Making-of | 03.05.2011 - 11 h 51 | 11 COMMENTAIRES
Deux ou trois choses sur la modération des chats

Suite au chat avec Christine Le Doaré, un internaute a profité d’une faille du système que nous utilisons pour publier sur facebook les questions qui n’ont pas été retenues pendant les échanges. De mémoire, le but était de démontrer que « les questions les plus intéressantes sont celles que l’on ne pose pas ». Mais est-ce aussi simple?

Étiquettes :

Suite au chat avec Christine Le Doaré, un internaute a profité d’une faille du système que nous utilisons pour publier sur Facebook les questions qui n’ont pas été retenues pendant les échanges. De mémoire, le but était de démontrer que « les questions les plus intéressantes sont celles que l’on ne pose pas ».

D’une, nous allons sans doute changer de système de chat, afin que ce genre d’acte malveillant ne se reproduise pas.

De deux, c’est l’occasion d’expliquer comment sont choisies les questions posées pendant le chat. Voici donc quelques explications.

Le déroulement de l’événement est toujours le même: un modérateur (votre serviteur, en l’occurrence) sélectionne et édite éventuellement les questions, qu’il envoie au fur à mesure à l’invité-e. A quelques exceptions près, l’invité-e ne tape pas ses réponses. Quelqu’un de l’équipe le fait, de sorte qu’il ou elle puisse mieux se concentrer sur les réponses.

Le chat se déroulant à un horaire qui peut ne pas arranger tout le monde, nous proposons à celles et ceux qui le souhaitent de poser une ou plusieurs questions en avance. Cela nous permet de surcroît d’avoir un peu de matière pour démarrer le chat, qui met souvent dix minutes à se lancer.

Chat avec Kévin Gagneul

COMME UNE INTERVIEW
Pour autant, il s’agit d’un chat en direct et nous nous donnons pour règle de privilégier les questions de celles et ceux qui sont connectés et de donner la parole à un maximum de personnes. Il arrive souvent qu’un seul internaute, visiblement très motivé, pose une dizaine, voire une vingtaine de questions à lui tout seul. Même si les questions sont toutes intéressantes, le principe même du chat fait que nous devons varier les intervenants.

Ensuite, un chat se déroule comme une interview: il doit être un minimum structuré. Pour cela, il y a plusieurs principes simples qu’un journaliste applique à tous ses entretiens. Quelques exemples: on ne passe pas sans cesse du coq à l’âne;  on ne pose pas trente six fois la même question ; ou encore, mieux vaut éviter les questions de cinq kilomètres de long; ou mieux vaut aussi ne pas poser cinq questions dans le même message ; et pour finir, a priori, on n’est pas là pour insulter l’invité-e (Ex: « Vous consultez un spécialiste? Sinon, pourquoi? », adressé à Christine Le Doaré, parmi d’autres gentillesses du même type). C’est ainsi que certaines questions, qui pouvaient être tout à fait pertinentes (ou non) se retrouvent être posées tardivement ou à passer à la trappe. Cela est frustrant pour celui qui souhaitait obtenir une réponse immédiate, mais le format et la durée des échanges fait qu’on ne peut pas aborder tous les sujets à la fois. Certains invités proposent parfois gentiment de répondre aux questions plus tard, d’autres n’ont pas le temps.

Enfin, lors d’un événement en direct, les choix d’un modérateur contiennent leur part d’arbitraire, et par là-même d’erreur.  Lorsque les questions sont très nombreuses – ce qui était le cas lors du chat avec Christine Le Doaré – le travail de modération (lectures des nouvelles questions, rejet des spams ou des insultes, corrections des fautes, réécriture, dialogue avec les internautes qui s’impatientent ou ne comprennent pas le fonctionnement de l’interface) fait que l’on peut parfois passer à côté de certaines d’entre elles.

Toujours est-il que vous êtes de plus en plus nombreux à suivre nos chats et que nous en sommes très heureux. Ce type de fonctionnalité constitue l’essence même de ce que nous voulions faire avec Yagg: un site pleinement participatif.

Vous pouvez trouver tous les compte-rendus dans notre rubrique Chats.

Publié par
Co-fondateur de Yagg. Rédacteur en chef. Photo. Comédies musicales. Harvey Fierstein. These are a few of my favorite things.
Autres articles | Profil | Compte Twitter
LES réactions (11)
Deux ou trois choses sur la modération des chats
  • Par Paul Denton 03 Mai 2011 - 12 H 02

    « un internaute a profité d’une faille du système que nous utilisons pour publier sur Facebook les questions qui n’ont pas été retenues pendant les échanges »

    Ambiance James Bond sur Yagg 🙂

     
  • Par Xavier Héraud 03 Mai 2011 - 12 H 08

    @paul-denton c’était quelque chose d’assez évident. Pas besoin d’être un grand hacker ou de deviner mes mots de passe pour ça 🙂

     
  • Par The B. 03 Mai 2011 - 12 H 46

    @xavier tu devrais avoir deux ou trois mots de passes qui sont des conneries que toi seul est capable de d’inventer, ça évite de se faire hacker par des « hackers » de bac à sable 🙂

     
  • Par The B. 03 Mai 2011 - 13 H 14

    C’te blonde j’avais mal lu.

     
  • Par Fabtoulouse 03 Mai 2011 - 15 H 26

    Bonsoir,

    Puisque vous apportez quelques precisions a propos de la moderation des chats, j’aimerais en profiter pour demander pourquoi le texte des questions et des reponses est ferme aux commentaires a posteriori, rien n’empechant l’invite de repondre en differe.

    En effet, il aurait ete bon que Christine Le Doare precise ou reprecise ses positions sur la GPA…Par ailleurs quelle idee de retenir la question de Monique, du moins sa deuxieme partie? Comment peut-elle imaginer que la plupart des parents qui ont fait des enfants ainsi pourraient envisager de les abandonner? En tant que pere d’un bebe GPA, j’ai ete profondement choque meme si je sais que cela s’est produit a propos d’un enfant ne en Inde de parents intentionnels japonais.Cela peut se produire (mais il y a bien des meres qui congelent leurs bebes nouveaux nes…) mais j’espere que c’est tres minoritaire. En tout cas cela laisse penser que les parents de ces enfants pourraient etre des irresponsables et, a mon avis, cela contribue a discrediter cette pratique au sein meme de la communaute…

    Je remercie C. Le Doare qui ne m’aime pas beaucoup et dont je connais tres bien les positions d’avoir fait le reponse qu’elle a fait. C’est celle que l’on attend d’un etre humain raisonnable.

    Amicalement depuis Mumbai d’ou l’absence d’accents

     
  • Par Xavier Héraud 03 Mai 2011 - 15 H 33

    @fabtoulouse Il y a eu des débordements sur le post annonçant le chat. Celui-ci et le post de retranscription ont donc été fermés aux commentaires. Nous n’avons ni l’envie ni les moyens de passer nos journées à modérer des posts où les débordements sont systématiques…
    Merci de votre compréhension.

     
  • Par Spyro 03 Mai 2011 - 18 H 29

    « édite éventuellement les questions »

    Oh vraiment @xavier ? Tu mets sous presse les questions et tu les publies au format papier avant de les transmettre à l’invité ? =D

     
  • Par gwen 03 Mai 2011 - 19 H 47

    @The Bastard, pourquoi donc cette expression « C’te blonde » ? (Signée ; une femme blonde mais féministe, un peu casse-pied quoi…)

     
  • Par traitdunion 03 Mai 2011 - 20 H 50

    Je crois au débordements que ça peut effectivement arrivée , mais un chat avec Christine Le Doaré vous devriez être prévenu-e-s et donc préparé-e-s , et ce dommage , le chat a été morne , les réponses frigides , et Yagg a perdu une belle opportunité de faire le trait d’union car rien a été proposé , un retour de questions qui n’ont pas été répondu , un deuxième rencontre , « chez pas » , mais un peu plus démocratique pour laisser les gens , citoyen-nes (vus que le Centre est publique) de s’exprimer , en revanche vous avez entièrement raison d’avoir enlevé les questions piratés je ne sais pas par qui , qui d’ailleurs a envahie ma boite à lettre privé , mais d’autre côté je comprends aussi la réaction de cette personne , effrayé , comme moi , de voir le résultat de ce chat sous Lexomil , et de sortir sans rien comprendre . Je pense que de ce qui est résulté de cette rencontre fait au moins d’être sur que nous sommes tout-e-s préoccupé-e-s de la situation de responsabilité , mais aussi d’autoritarisme du Centre Lgbt de Paris .

     
  • Par babar 03 Mai 2011 - 23 H 49

    Je n’ai pas participé au chat en direct. Toutefois, j’ai constaté que ma question a été la première posée. Je l’avais postée initialement sur le sujet annonçant l’événement puis ensuite grâce au conseil de Yannick sur le formulaire proposé les quelques jours précédant le chat.

    Certes le préambule a été « édité ». Mais la réponse apportée par Christine Le Doaré semble indiquer – implicitement – qu’elle a bien lu ce préambule ;). Et je la remercie de la réponse « diplomatique » qu’elle m’a donnée. Car c’est en fin de compte la réponse qui compte et non la question.

    Comme l’indique Christophe Martet, un chat « doit être un minimum structuré(en fonction de) principes simples qu’un journaliste applique à tous ses entretiens ». C’est d’autant plus juste que la responsabilité juridique de tout ce qui est publié sur le site, chat y compris incombe au responsable du site. C’est lui qui doit rendre compte éventuellement devant la justice de ce tout ce qui est écrit et publié. Et un chat thématique relève bien du travail journalistique et non d’une discussion du café du commerce.

    Enfin, « lors d’un événement en direct, les choix d’un modérateur contiennent leur part d’arbitraire, et par là-même d’erreur ». Tout à fait. Et même en différé. Le modérateur ou plutôt « community manager » n’est pas infaillible. Et finalement, ce sont surtout les réponses qui comptent.

    De la part d’un « community manager » professionnel solidaire…

     
  • Par traitdunion 04 Mai 2011 - 11 H 50

    C’est bien expliqué , mais , ça veut dire que au fait on ne seras jamais satisfait par les réponses , vue que on ne peut pas dire ce qu’on veut dire sur un chat , et pourtant je pensait que , en retirant les agressions et les débauches qui peuvent apparaître, un chat pourrait faire évoluer la pensée , proposer et avancer les solutions . Faire un chat pour connaître de positions qui on connais déjà ce n’est pas de nouveauté ça renforce ce qui a été passé , et ça ne proposes pas une solution, c’est si difficile de ça ou internet devient aussi bureaucratique ? Je dit spécifiquement sur le chat avec Christine Le Doaré , ça ne concerne pas les autres chats , qui ont été en matière de nouveauté et information d’une manière satisfaisante , mais je comprends aussi que les chats ont les risques de transgresser l’intimité , ça ne devrait pas . Une autre chose , peut être je trouves que pour les sujets qui pourrons demander trop d’attention des internautes Yagg devrait peut être fermer les commentaires au moins au moment de l’article , ou sinon, faire comme Têtu peut être , inclure que de commentaires des éloges , une manière de se tenir plus aux commentaires en détriment du sujet . Je trouves aussi que Yagg devriez peut être se lancer aux sondages , c’est une petit chose mais qui sait, ça peut être utile . .. che pas ,genre , avec qui les gens aimerais faire un chat … moi par exemple , j’ai lu récemment sur la presse brésilienne que Prof Kazatchkine demande au Brésil de passer de pays récepteur à pays contribuer de dons pour la lutte contre le sida , rien de plus juste de cette demande pour faire évouluer les mentalités dans ce pays , justifié par le positionnement de la Russie , qui en 2007 a remboursé le Fonds Mondial .. enfin , rien à voir avec mais juste une suggestion pour un chat ! Cordialement !

     
  • Vous devez être connecté pour poster un commentaire.